La méthode Design Sprint Google

Je suis de plus en plus sollicité pour accompagner des startups comme coach, mentor, advisor, intervenant, etc… et je dois avouer que (pour des soucis de paiement de mes prestations principalement) je faisais cela uniquement en dilletante et bénévolement.

Mais j’ai découvert un monde passionnant, de jeunes entrepreneurs passionnés, une ambiance à part et une méthode dont je voulais vous parler car elle est incroyable.

La méthode utilisée ou qui a inspiré tous les hackatons : Design Sprint par Google.

Pour écrire cet article j’ai traduit (approximativement) et me suis inspiré librement de https://designsprintkit.withgoogle.com/methods/

Cette méthode mise au point par Google en 2010 propose en 5 phases de répondre à des problématiques de business en allant très vite au prototypage en restant centré sur l’utilisateur, le client. Dédiée au développement d’apps au début elle s’applique aussi très bien au service et à de nombreux autres domaines. C’est pourquoi elle est très intéressante pour accélérer le passage de l’idée de startup à sa concrétisation.

Voici en bref les 5 phase de cette méthode :

Google Design Sprint Process

Phase 1 : Compréhension

Cartographiez le problème et mettez en commun la matière grise

Phase 2 : Esquisse

Générez une large gamme d’idées et descendez vers les plus pertinentes

Phase 3 : Décision

Déterminez en équipe quelle sera votre solution en réponse au problème

Phase 4 : Prototypage

Construisez uniquement ce qui sera nécessaire à la validation de votre idée dans le temps le plus court possible

Phase 5 : Validation

Vérifiez que les utilisateurs se comportent comme vous l’aviez imaginé


Plus en détail :

 

Phase 1 : Compréhension

Design Sprint 1 Comprendre le probleme

Cartographiez le problème et mettez en commun la matière grise

Pendant la phase de compréhension, l’équipe se réunit et analyse le problème sous tous les angles.

Vous créez ainsi une base de connaissance commune et unifiée grâce à un partage des connaissances.

Des petites séances de 10 à 15 minutes présentées par des experts qui donnent leur vision du problème. Chacun sous son angle : produit, business, concurrence, etc…

Le responsable du sprint capture les informations et les idées importantes et les inscrits autour de la pièce sur les tableaux blancs, sur les murs… il faut que ces idées restent disponibles tout au long du sprint et puissent servir de références et d’inspirations pour tous les membres de l’équipe par la suite.

 

Phase 2 : Esquisse

Design Sprint 2 Explorer les idees pour resoudre le probleme

Générez une large gamme d’idées et descendez vers les plus pertinentes

Au démarrage de cette phase chaque membre de l’équipe se voit allouer un lieu et du temps pour imaginer sa propre solution au problème. Les idées les plus innovantes se produisent en effet le plus souvent dans ces conditions.

 

Phase 3 : Décision

Design Sprint 3 Choisir la meilleure idee

Déterminez en équipe quelle sera votre solution en réponse au problème

Chaque idée est ensuite présentée à l’équipe et mise au vote. Il est extrêmement rare que le résultat soit évident. C’est à ce moment que le chef d’équipe entre en jeu et qu’un consensus doit être trouvé.

 

Phase 4 : Prototypage

Design Sprint 4 Fabriquer un prototype

Construisez uniquement ce qui sera nécessaire à la validation de votre idée dans le temps le plus court possible

Il s’agit ici non pas d’un prototype au sens classique mais d’une version de la solution avec le minimum d’éléments qui vont permettre d’obtenir une réponse authentique des utilisateurs potentiels lors de la phase de Validation.

 

Phase 5 : Validation

Design Sprint 5 Test client

Vérifiez que les utilisateurs se comportent comme vous l’aviez imaginé

C’est le moment de vérité du Design Sprint. Regarder les utilisateurs utiliser votre solution est le meilleur moyen de découvrir les soucis dans sa conception et d’y remédier tout de suite. Toute l’équipe est ainsi mise face au retour des utilisateurs en temps réel.


Il y a 3 issues possibles à votre Design Sprint :

  • c’est un ratage : votre prototype est une catastrophe et n’a pas rencontré son « public ». Vous pouvez vous dire que c’est tout de même une bonne chose : vous avez certainement gagné du temps et de l’argent en évitant de vous lancer dans un projet voué à l’échec !
  • ça marche bien : certaines de vos idées ont été validées. Vous avez appris plein de choses et très vite. Il ne vous reste plus qu’à recommencer le même process !
  • c’est un succès : votre concept est validé par vos utilisateurs qui attendent maintenant le reste des fonctionnalités. Alors en avant !

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :